mercredi 22 janvier 2014

Comment réussir la taille du cerisier bio


La taille du cerisier biologique

vergers  fruitiers biologique abricot pomme poires cerise prune pêche framboise raisin
La taille du cerisier bio

Le cerisier est très fragile, docile et très facile à mettre à fruits.

Le cerisier est sensible aux contaminations bactériennes, vous devez impérativement désinfecter vos couteaux à tailler ou vos sécateurs à chaque changement d'arbre !


Pour le cerisier je pratique le plus possible la taille en vert sur les pousses l'été...

Très souvent la taille d'hiver sur des rameaux de gros diamètre provoque la « gomme » (infection bactérienne) même en appliquant des désinfectant ou du mastic à greffer.
Il est donc préférable de tailler l'été avec des outils le plus tranchant possible pour que la cicatrisation se fasse rapidement.


Pépiniéristes et variétés:
Prenez le temps de choisir les variétés que vous aimez !
Vous trouverez ci-dessous des photos cliquables qui vous ferons arriver directement sur les sites de ventes de pépiniéristes biologiques.
Contactez les, cherchez en d'autres...

           


           


Les formes les plus courantes

Le scion             la quenouille                   le ½ tige            le haute tige


Plus l'arbre est jeune, plus la récolte est rapide et abondante!
Contrairement à ce que l'on pourrait penser, planter un arbre déjà bien formé de 3, 4 ou 5 ans n'est pas un avantage.
En effet un arbre de ces âges devrait avoir environ 1 m3 de racines ! Pas un pot de de quelques dizaines de cm3 !
Alors que votre jeune arbre sera toujours vendu avec un pourcentage de racines bien plus favorable.
Il se développera beaucoup plus rapidement et produira d'abondantes récoltes bien avant les arbres formés de 3, 4 ou 5 ans...
De plus les arbres de 3, 4 ou 5 ans sont beaucoup plus chers à l'achat ce qui n'est donc pas du tout justifié.



Formation d'un arbre touffe
Forme idéale pour Cerisier et Prunier

La première année

Après 1 an de croissance le scion fig 1 est taillé en fin d'hiver, lorsqu'il n'y a pas de risque de gelée en (a) à environ 50cm du sol.
Au printemps et l'été suivant l'arbre se développe selon la fig 2.
L'hiver suivant vous taillez en (a) le rameau central et en (c) les rameaux restants.
L'idéal est qu'il y en ai de 5 à 7.
La deuxième année en fin d'été, l'arbre se présente comme le dessin ci dessous.



En fin d'hiver suivant vous coupez les rameaux en (a) afin d'obtenir de 14 à 20 branches que l'on appelle aussi charpentières.
La lumière doit pénétrer au milieu de l'arbre
Vous devez tailler ou guider de manière à ce que la lumière pénètre au milieu de l'arbre.
En effet pas de lumière, pas de bourgeons à fleurs, pas de soleil, pas de bons fruits, pas de précocité, pas d'homogénéité de la récolte.
C'est un des secrets de la réussite !

La taille en vert ou la taille de printemps et d'été.
Pourquoi cette taille de printemps et d'été ?
C'est la clé de la réussite pour obtenir rapidement d'abondantes récoltes et d'augmenter considérablement la qualité et la précocité...
Le but de la taille en vert, qui a lieu au printemps et au début de l'été, est de faire développer les bourgeons à la base des rameaux afin qu'ils se transforment en bourgeons à fruits.
Les rameaux, directement attachés à la charpentière, reçoivent de grandes quantités de sève, si les boutons à fleurs sont à la base de ces rameaux ils produiront en abondance une quantité considérable de fruits énormes et succulents...

Fig 1: si vous ne taillez pas en vert, les rameaux partant de la charpentière (a) s'allongeront et donneront aux mieux de petits fruits au bout de 2 à 3 ans si tout va bien...

Fig 2: si vous taillez le rameaux (b) en (a) vous augmentez la pressions sur les bourgeons (e) et du coup vous augmentez vos chances de fructification pour l'année suivante pour les arbres à noyaux (pêchers, abricotiers, pruniers, cerisiers) et même chose ou un an de plus pour les arbres à pépins (pommier, poirier)

Fig 3: si l'arbre est très vigoureux, vous pouvez refaire une taille en vert en (a) sur le rameaux (b) et tailler en © sur le prolongement.
Vous permettrez à nouveaux d'augmenter le volume des bourgeons (e)

Toutefois ne taillez pas plus court car sinon les bourgeons (e) finiraient par se transformer en pousses ce qui anéantirait votre travail.



Exemple de taille sur une charpentière de cerisier 
  • Les rameaux A, B, C qui se développent sur la charpentière sont taillés en a, b, c, e à 5 ou 6 feuilles lorsque le rameau 8 à 10 feuilles pour le Cerisier.
  • La taille d'hiver ''document gratuit'' (cliquez ici)
  • La taille d'été ou taille en vert ''document gratuit'' (cliquez ici)
  • Le choix des formes  ''document gratuit'' (cliquez ici)
  • La cueillette des pommes et poires  ''document gratuit'' (cliquez ici)
  • La greffe des arbres fruitiers  ''document gratuit''  (cliquez ici)
  • Le calendrier des greffes  ''document gratuit'' (cliquez ici)
  • Calendrier des boutures  ''document gratuit'' (cliquez ici)
  • La maîtrise des engrais ''document gratuit'' (cliquez ici)
  • Reconnaître les bourgeons de poiriers ''document gratuit'' (cliquez ici)
  • La restauration des arbres anciens ''document gratuit'' (cliquez ici)
  • Le guide pratique gratuit au jardin potager ''document gratuit'' (cliquez ici)


 Conseils pour la taille:
Taillez par ordre de précocité des espèces.
Commencez par les espèces qui végètent les premières :
  • Abricotiers (pour voir la taille complète  cliquez ici)
  • Amandiers
  • Pêchers  (pour voir la taille complète cliquez ici)
  • Cerisiers  (pour voir la taille complète cliquez ici)
  • Pruniers  
  • Poiriers  (pour voir la taille complète cliquez ici)
  • Pommiers  (pour voir la taille complète cliquez ici)
  • L'encyclopédie de la taille cliquez ici
  • Le guide des travaux mensuels au jardin potager bio (cliquez ici)




6 commentaires:

  1. Bonjour, je viens d'acheter et de télécharger votre encyclopédie et j'ai quelques questions qui me viennent. Est-ce que la taille que vous décrivez est aussi efficace sur des arbres matures (probablement en place depuis plus de 20 ans) cerisiers, poiriers et pommiers ? été, hiver ou les 2 ? y-a-t-il des actions ou des précautions particulières dans ce cas ? En vous remerciant d'avance pour votre réponse. Cordialement. P. Boudaud.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les arbres de plus de 20 ans cela dépend bien sur de la forme qu'ils ont et de la manière dont ils ont été taillé,etc.
      Je conseille d'être très attentionné et délicat avec les anciens arbres. Pour les arbres à noyaux, surtout abricotier, pêchers, cerisier , ne couper les grosses branches qu'en cas de nécessité absolue. Le plus souvent si vous coupez des branches d'un gros diamètre cela entraîne une contamination bactérienne qui tuera l'arbre en 1 ou 2 ans.
      Le plus efficace il me semble est de pratiquer, autant que possible (du fait de la hauteur) la taille en vert et de supprimer tout les ans, en hiver, la moitié des prolongements de l'année pour les arbres à pépins et un tiers pour les arbres à noyaux.
      Supprimez les branches qui se croisent et retournent vers l'interieur de l'arbre ainsi que toute celles qui sont verticales....
      Je ne peu guère vous en dire plus, il faudrait des photos etc...
      N'oubliez pas de mettre du mastic à chaque taille de rameaux de plus d'un an, surtout pour les arbres à noyaux.
      en tous cas bon courage
      jpg

      Supprimer
  2. Bonjour, merci pour ces conseils précieux. Est-ce qu'il est selon vous plus efficace/judicieux de mettre du mastic ou du goudron de pin (ont-ils le même effet) ? Avant d'avoir découvert votre blog et acheté votre encyclopédie je suis malheureusement tombé dans le panneau d'acheter des arbres en pots, formés (1/2 tige de 2m) en pensant que je gagnerais ainsi 2-3 ans de fructification, que j'ai planté tout les 3-4 m sur un axe orienté Sud comme je l'avais vu dans certains vergers en Pologne. Est-ce qu'il est possible de limiter la taille de ces arbres en hauteur pour les maitriser ? Au sujet du palissage sur un mur que vous expliquez pour les fruitiers ou la vigne, est-ce qu'une orientation ouest est appropriée ? Je vous remercie pas avance pour vos réponses. Cordialement. Philippe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Désolé pour ma réponse tardive.
      Vous pouvez toujours maîtriser la croissance d'un arbre et mettre en oeuvre les conseils que vous trouverez sur le blog.
      Téléchargez le guide de mise en forme gratuit sur le blog vous trouverez des principes qui vous aiderons pour la conduite de vos arbres.
      Une orientation Ouest est l'orientation dans le Nord de la france des vents dominant et de la pluie. Cela n'est pas l'idéal pour la vine qui n'aime pas l'eau et le vent humide.
      Le sud sud / est est la meilleure exposition.
      Mais vous pouvez si vous n'avez pas le choix l'abriter toute l'année des vents dominant (un toit et des murs.
      Bon courage
      jp

      Supprimer
  3. bonjour monsieur

    D'abord, merci de votre vidéo que j'ai particulièrement apprécié. J'ai juste un petit souci, j'ai un pommier et un poirier que j'ai voulu pâlisser et ayant trop attendu apres la plantation il m'a été difficile de leur donné la forme voulu. Alors je souhaiterai savoir s'il était possible de modifier laformede la charpentiere apres 3 ans de mise en terre et en sachant que celle ci commence à avoir un diamètre important. Merci d'avance de vos conseils avisé

    Mickael girault

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour, et merci pour votre site et surtout pour vos vidéos qui sont bien expliquées...

    Juste un petit bémol, vous partez toujours d'un arbre à former et dans le cas où l'arbre est déjà formé, il est difficile de savoir quoi faire.

    J'ai par exemple un cerisier qui fait 3 m de haut comme de large et je ne souhaite pas le voir grandir davantage. Est-ce une solution de supprimer des charpentieres et d'étêter les charpentières restantes ? Pour ensuite le maintenir raisonnablement en appliquant votre méthode de taille ?

    Merci beaucoup.
    Cédric

    RépondreSupprimer